La formation des ingénieurs s’adapte à la complexité des architectures


La formation des ingénieurs s’adapte à la complexité des architectures

Pour se préparer aux futures solutions de Microsoft, Orentis a mis en place une démarche de formation innovante.

Cette démarche se base sur la mise en œuvre de Lab couvrant les différents scénarios de mise en service des différentes plateformes Microsoft dont la messagerie Exchange 2010, l’infrastructure Server 2008 R2, le déploiement de Seven et l’environnement virtuel Hyper-v 2008 R2.

La complexité et l’interaction des solutions informatiques sont de plus en plus exigeantes. Afin de les appréhender, les prestataires de service doivent mettre en place des infrastructures LAB se rapprochant le plus possible des architectures clientes. Ces environnements de LAB permettent à nos clients de tirer profit de nos expériences,  couvrent tous les aspects techniques des solutions et préparent nos ingénieurs à appréhender toutes les subtilités des solutions.

Par exemple, pour couvrir tous les aspects techniques de la future plateforme de messagerie Microsoft Exchange 2010, Microsoft préconise au moins 2 contrôleurs de domaine, 3 serveurs Exchanges et un client. Avec cet environnement  Lab vous êtes certain de couvrir l’installation, les différents chemins de migrations des versions antérieurs ainsi que les scénarios de haute disponibilité.

2OS - Infrastructure generale - Copy

Les Labs sont constitués d’une documentation technique qui accompagne l’ingénieur tout au long de la formation ; elle permet de le guider dans sa progression et de valider  toutes les étapes de l’apprentissage. Ces fiches techniques sont réparties en plusieurs modules : chaque module couvre un point technique précis.

Par conséquent, la mise en place de l’infrastructure matérielle correspondant aux besoins des Lab n’est pas simple à mettre en œuvre sur des serveurs physiques qu’il faut acquérir et amortir. La solution peut être envisagée en environnements virtualisés. La difficulté est de dimensionner correctement le serveur hôte pour héberger plusieurs VM, qui demandent des ressources élevées, notamment en I/O disques et mémoires.

 La portabilité et la disponibilité de l’infrastructure Lab est un point essentiel dans sa mise en service, ce qui permet aux équipes techniques d’en disposer de façon permanente et à leurs rythmes. Les ordinateurs portables, compte tenu de leurs caractéristiques, sont  des matériels à privilégier.

 Orentis s’est doté de machines sophistiquées, à hautes performances répondant aux caractéristiques des environnements Lab préconisé par Microsoft.

 Plusieurs points se sont révélés essentiels dans le choix du matériel et de l’environnement système :

  •  La plateforme, accessible à l’ensemble des ingénieurs, doit se transporter facilement pour des  présentations ou des maquettes chez nos clients.
  • Le matériel doit pouvoir évoluer en fonction de la complexité des Labs.
  • L’ensemble des Labs doit être sauvegardé et réinitialisé rapidement pour garantir la disponibilité de la plateforme.

 Notre choix s’est porté sur des plateformes virtuelles en environnement Microsoft Hyper-v 2008 hébergé sur portable Toshiba Qosmio Quad Core embarquant 8 Go de mémoires et deux disques durs Sata 10000 T/Min.

Ces configurations nous ont permis de réaliser des environnements Microsoft très complexes.

Quels sont les risques des prestataires de service qui ne choisiraient pas ce type de plateforme ?

 Les prestataires de service qui n’optent pas pour ces types de formations pourraient avoir des pratiques très différentes des cas d’entreprises : être dans l’incapacité de traiter les scénarios les plus complexes (demandés par nos clients), se retrouver bloqué,  prendre un chemin inadapté dans les processus d’implémentation, d’intégration ou pire, de migration …

 Cette méthode de formation ne s’adresse-t-elle qu’aux sociétés de service ?

 La formation interne des équipes techniques des clients  est aussi un engagement fort. La plateforme peut être customisée à la demande du client. Les scénarios sont axés sur des points d’administration propres à l’infrastructure du client.

 Par  exemple, la mise en place d’un plan de sauvegarde est un point essentiel au sein des sociétés. Le processus de restauration quant à lui n’est pas systématiquement bien maitrisé. Les ingénieurs ne sont pas toujours dans les meilleurs conditions d’exécution, ils découvrent souvent la procédure lors de la restauration et n’ont jamais pu tester le processus.

 Pour comprendre l’ensemble des tâches à mener lors d’un plan de restauration, la mise en place d’un scénario sous forme de Lab nous semble un point essentiel. Les équipes techniques seront en mesure de contrôler clairement le processus à suivre.

 Pré requis de mise en œuvre d’une plateforme de formation ?

 La mise en œuvre d’une plateforme de formation doit se gérer en mode projet à part entière. La réussite dépendra notamment :

  • Des objectifs clairement définis.
  • Du choix et des nouveautés du catalogue des Lab.
  • De la documentation accompagnant la formation.
  • De la définition des environnements matériels et systèmes.
  • Du planning de déploiement et des validations avant mise en production.

 Fort de notre expérience, nous avons développé un catalogue de service pour conseiller et accompagner les entreprises souhaitant mettre en place ce type de formation en environnement Lab. Ces catalogues couvrent aussi la mise en œuvre des infrastructures Test.

 La mise en production de notre plateforme est le fruit d’un travail en équipe avec nos ingénieurs et chefs de projets. L’ensemble des collaborateurs ont été directement impliqués tout au long du projet.

Le retour sur investissement est un succès au regard de l’ensemble des formations qui furent réalisées sur les différentes solutions.

A propos Alban Caouren

Responsable du développement de l’entité PME chez Orentis, je suis consultant en système d'information.
Cet article, publié dans Technologies, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.