La déduplication des données


Principe de la déduplicationCes dernières années, les espaces de stockage sont devenus un point essentiel du système d’information des entreprises.

Qu’en est-il de la croissance exponentielle des données et de leurs sauvegardes ?

Pour répondre à cette croissance, les solutions pourraient venir des technologies de déduplication. Au regard de la bataille que se sont livrés les deux géants du stockage EMC et NETAPP, face au rachat de la société spécialisée dans la déduplication Data Domain, l’axe central de développement des constructeurs d’espace de stockage pour les années à venir risque de se concentrer autours de la déduplication.

La déduplication va répondre aux besoins de compression des données pour optimiser dans un premier temps les espaces de stockage et les flux de données qui transitent sur les réseaux lors de sauvegarde et restauration. L’avantage le plus significatif est la réduction d’espace occupé par les sauvegardes ; cette technologie permet de diviser les espaces de stockage par 20, voire par 30 (selon le Gartner).

En informatique, la déduplication (également appelée factorisation ou stockage d’instance unique) est une technique de compression de données, consistant à factoriser des séquences de données identiques afin d’économiser l’espace utilisé.

L’arrivée des environnements virtuels et leurs besoins importants en capacité de stockage ont poussé les constructeurs et éditeurs à engager des développement autours des technologies de déduplication. La sauvegarde des environnements virtuels via les images VSS ou la prise régulière d’images Snapshots va être directement liée aux technologies de déduplication ce qui permettra d’éviter un investissement lourd pour acquérir de l’espace ou des équipements de sauvegarde. La fenêtre de sauvegarde et restauration est directement impactée par la quantité des données à prendre en considération. La déduplication va pouvoir répondre à cette problématique réduisant ainsi la bande passante nécessaire au processus de sauvegarde/Restauration.

Nous pensons que de plus en plus de sociétés vont pouvoir se tourner vers des processus de sauvegarde hors site, jusqu’ici inaccessible pour la plupart des PME. Le coût de la bande passante nécessaire à la prise en charge des réplications ou sauvegardes inter site reste encore assez élevé.

La déduplication annonce-t-elle la fin programmée de la sauvegarde sur bandes …

A propos Alban Caouren

Responsable du développement de l’entité PME chez Orentis, je suis consultant en système d'information.
Cet article, publié dans Technologies, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.