Les modes de développement des SSII de taille modeste


OrentisDans le monde des petites SSII nous trouvons régulièrement deux modes de gestion ou de développement, la première Technique souvent créé par un Ingénieur qualifié et expérimenté se disant mal « compris » ou mal « utilisé » dans son statut de salarié, il se lance donc dans l’aventure d’entreprendre avec souvent d’excellentes idées techniques. D’un point de vue organisationnel dans de nombreux cas c’est l’ingé-gérant qui s’octroie les missions à valeur ajoutée et s’entoure de technicien quasi débutant pour prendre en charge les actions de moindre valeur technique. Pour ces derniers la seule possibilité d’évoluer est souvent de démissionner car dans le cas contraire ils sont en concurrence directe avec le dirigeant. Certains Ingé-gérants savent s’entourer de profils expérimentés et compétents cela amène souvent à une orientation de société de conseil et non de service avec un problème majeur qui est l’adéquation Compétences=Charges Versus Client=facturation. La stratégie de développement de ce type de société est souvent adossée à l’évolution technique du marché. Le deuxième mode est le mode quasi opposé de la première c’est-à-dire la méthode Commerciale, une structure créée par un commercial ayant un bon relationnel lui permettant de se lancer, dans ce mode nous trouvons, un staff commercial bien structuré s’appuyant sur un staff technique moins pointu dù au manque de qualification en amont des profils techniques. Leur développement est proche du pur business et génère souvent un chiffre d’affaire plus important avec une stratégie dictée par les clients actifs du moment. La problématique de ce mode de gestion est qu’il accentue le turnover naturel d’une SSII en associant une incompréhension à la fois des attentes d’évolution de leurs collaborateurs techniques ainsi qu’une interprétation parfois limitée des demandes techniques/projet de leur client.

A propos Laurent Crepin

Depuis 2003 Fondateur dirigeant d'ORENTIS. De 2000 à 2002 Associé et Directeur générale d'une SSII parisienne spécialisée dans l'intégration réseaux. De 1996 à 2000 DATATEC Directeur Organisationnel (www.datatec.co.za),+ 5 milliards $ de C.A, 3 000 personnes, SSII spécialisée dans l’intégration de réseaux auprès des grands comptes. De 1989 à 1996 E.D.S. (ELECTRONIC DATA SYSTEMS) Ingenieur Systeme pour des missions en France, Angleterre, Allemagne et Etats Unis.
Cet article, publié dans Stratégies, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.