PME : Il est temps de vous préparer à Windows 7


La migration vers un nouveau système d’exploitation client est une opération sensible pour grand nombre de petites entreprises, et au-delà de toute considération marketing, il est important de bien évaluer le risque que peut représenter une mise à jour des postes de travail de ses collaborateurs vers un nouvel environnement, par rapport au fait de continuer sur un système dont les avantages sont en train de fléchir.

Tout d’abord pourquoi ce message maintenant ? Parce que nous avons simplement constaté une dégradation des performances en ce qui concerne des applications récentes sur Windows XP SP3 vis-à-vis de Windows 7. Plus simplement, certaines applications récemment commercialisées ou allant l’être prochainement, et qui peuvent s’installer indifféremment sur l’un ou l’autre des deux systèmes ont tendance à fonctionner plus lentement ou avec moins de stabilité sur Windows XP SP3. Une analyse comparative des performances entre Windows XP et Windows 7 est disponible à cet emplacement : http://www.cnetfrance.fr/news/performances-windows-7-face-a-xp-et-vista-39705077-windows-7-01-tg-table.htm

Les trois autres raisons poussant à envisager en 2010 une migration vers Windows 7 sont liées à la disponibilité des drivers et du matériel à des tarifs suffisamment attractifs et à l’ancienneté du parc sur lequel les contrats de support matériel et la fourniture de pièces de rechange commence à coûter plus cher que le simple remplacement du poste en lui-même. D’autre part, nombre de nouvelles fonctionnalités prennent comme base le client Windows 7 (souvent associé avec Windows Server 2008 R2), et vous pourriez vous retrouver dans une situation financièrement bloquante le jour où vous souhaiterez les déployer ou accueillir une nouvelle application métier qui nécessitera la présence de l’un de ces composants. Enfin, il est de plus en plus difficile pour les directions informatiques de faire comprendre à leurs collaborateurs que leur poste de travail utilise encore Windows 2000 ou Windows XP. En clair, la fracture numérique entre les outils qu’il peut utiliser dans un cadre domestique de ceux qui lui sont fournis dans un cadre professionnel devient démesurée. Or, cette stratégie risque de rebuter vos collaborateurs les plus talentueux ou d’être nuisible à votre image pour attirer de nouveaux potentiels.

La migration vers Windows 7 est un processus tenant en 4 étapes décrites dans le document suivant : http://technet.microsoft.com/en-us/windows/ee150430.aspx. L’idéal étant de laisser le temps au temps, et que chaque étape soit réalisée avec soin sans sur-solliciter vos équipes IT qui gèrent déjà votre infrastructure au quotidien, ni nécessiter une charge trop lourde qui obligerait de faire appel trop souvent à des ressources externes.

Deux scénarios nous paraissent pertinents :

  • Le premier est de caler une étape par trimestre, et de viser un déploiement en production afin que tous vos collaborateurs disposent de Windows 7 au début de l’année 2011
  • Le second est de compresser légèrement le planning, afin que chaque étape s’échelonne sur 2 mois, et de viser Septembre 2010 pour que l’ensemble de vos collaborateurs dispose de Windows 7

Et il sera nécessaire de répondre à quelques interrogations en début de projet :

  • La migration vers Windows 7 pourra se faire assez rapidement ou sur un cycle un peu plus long selon le pourcentage de compatibilité de votre parc avec Windows 7.
  • Il sera également important de décider si vous intégrerez ou non Microsoft Office 2010 dans cette remise à niveau de votre parc. Ceci pour vous éviter de démarrer quelques mois plus tard un autre projet.
  • Enfin, les calendriers avec une fin en Septembre 2010 ou Janvier 2011 permettent de profiter des périodes de moindre activité pour assurer une communication, voir une formation pour vos collaborateurs, afin que ceux-ci accueillent favorablement leur nouvel environnement et que nous puissions ainsi anticiper leurs questions les plus fréquentes pour éviter une surcharge du support technique suite à la migration.

Nous insistons sur le fait qu’il n’est pas obligatoire de migrer dès aujourd’hui à Windows 7, mais chez Orentis, nous pensons que nous sommes en train de négocier la fin du virage de la crise économique mondiale qui a affecté, voire transformé nos façons de travailler. Dans cet esprit, 2010 nous apparait comme une année charnière pour guider votre entreprise sur des bons rails IT, avant que votre équipement informatique devienne un ralentisseur dans votre reprise économique.

A propos Arnaud Alcabez

With more than 20 years of experience in computing technologies and 18 years in the world of IT consulting (whose his own company during 9 years - MCT, MCSE, MSS), I have strong and major skills on IT technologies such Exchange, Virtualization, and BPOS/Office365, Cloud strategy and in particular, Microsoft ecosystem. The last 10 years were devoted to growth the MS identification and the business market (large and mid channels) for some French IT companies. Today, as Office365/Exchange Senior Architect at Capgemini, I share my knowledge with internal teams and Capgemini's customers. In parallel, I am acknowledged as a Most Valuable Professional (MVP) since 2003 by Microsoft Corp. I'm a writer for Exchange Magazine in France,the owner and president of the French Exchange Server community (2500 qualified members in September 2008), and one of the five managers on the Exchange Group LinkedIn community. I speak regularly as IT Expert (Level 300/400 sessions) for Microsoft France, for exemple, during the Microsoft Techdays.
Cet article, publié dans Stratégies, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.