Une nouvelle interface pour Windows 8 ?


La prochaine génération des systèmes d’exploitation client de Microsoft pourrait marquer une nouvelle rupture technologique dans notre façon d’opérer avec les ordinateurs. Toutefois, cette information est à prendre avec un certain recul, car rien ne garantit qu’au final, Microsoft ne revienne pas à une position moins tranchée, sous la pression de ses utilisateurs (OS/2, Cairo, et dans une certaine mesure Windows Vista sont là pour nous le rappeler).

Quelles sont les tendances ?

Pour le moment, il s’agit d’informations diffusées sur des blogs de collaborateurs de l’éditeur, mais qui ont été soit retirés rapidement, soit laissés intentionnellement, car ne s’appliquant pas spécifiquement à Windows 8. Le premier, dont vous trouverez une copie ici explique que Windows 8 aura une approche complètement différente de ce que les gens attendent habituellement de Windows, à l’instar de ce que l’industrie du cinéma appelle un « reboot » quand elle parle d’un film.

En quoi l’expérience utilisateur pourrait-elle être différente ? Une partie de la réponse pourrait se trouver dans un autre blog, ici, où son auteur, qui a notamment travaillé sur les tables Microsoft Surface, indique que l’interface Windows grand public pourrait devenir une NUI (Natural User Interface) à la place de l’actuelle GUI (Graphic User Interface). Jusqu’à présent, les interfaces utilisateurs PC sont basées sur le modèle WIMP (Windows, Icons, Menus, Pointing). Ron Georges propose un paradigme radicalement différent, issu de l’expérience Surface, appelé OCGM (Objects, Containers, Gestures, Manipulations). L’objectif étant de fournir une interface utilisateur qui convienne autant aux débutants qu’aux utilisateurs confirmés.

Un système NUI est-il adapté au modèle fonctionnel d’une entreprise ? La réponse est évidemment non, mais pour ces dernières, la réponse se trouve sans doute dans une autre grosse modification structurelle du système, puisque Windows 8 serait techniquement composé d’un mini-noyau, et chargerait ensuite des environnements orientés grand public ou entreprise sous forme de machines virtuelles (ou VDI). L’intégration native de la virtualisation du poste de travail pourrait ainsi devenir l’élément clé de le support des applications non compatibles Windows 8 et permettre aux grandes entreprises de déployer des environnements très adaptés à leur métier.

Néanmoins, les choses sérieuses sur le développement de Windows 8 ne débuteront qu’avec le budget de la prochaine fiscale Microsoft (Juillet 2010), et le recrutement et le staffing des équipes internes n’est pas encore terminé. Ce n’est que dans les 18/24 mois qui nous sépare de l’arrivée de Windows 8 que nous saurons si ces informations sont confirmées ou infirmées au gré des previews, betas et autres release candidates.

A propos Arnaud Alcabez

With more than 20 years of experience in computing technologies and 18 years in the world of IT consulting (whose his own company during 9 years - MCT, MCSE, MSS), I have strong and major skills on IT technologies such Exchange, Virtualization, and BPOS/Office365, Cloud strategy and in particular, Microsoft ecosystem. The last 10 years were devoted to growth the MS identification and the business market (large and mid channels) for some French IT companies. Today, as Office365/Exchange Senior Architect at Capgemini, I share my knowledge with internal teams and Capgemini's customers. In parallel, I am acknowledged as a Most Valuable Professional (MVP) since 2003 by Microsoft Corp. I'm a writer for Exchange Magazine in France,the owner and president of the French Exchange Server community (2500 qualified members in September 2008), and one of the five managers on the Exchange Group LinkedIn community. I speak regularly as IT Expert (Level 300/400 sessions) for Microsoft France, for exemple, during the Microsoft Techdays.
Cet article, publié dans Technologies, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.