La navigateur va-t-il devenir plus stratégique que le système d’exploitation ?


Selon les propres prévisions de Microsoft, 50% des applications seront demain hébergées sur le Cloud et 75% des nouveaux usages proviendront d’applications web. Les conséquences de ce basculement du centre de gravité en direction du Cloud font que le client web devient logiquement l’application cliente par défaut. Deux implications en découlent :

  • Pour l’entreprise qui consomme des services Web, un mauvais navigateur entraîne une dégradation des fonctions ou rend tout simplement inaccessible une nouvelle application dans un cas sur deux.
  • Pour un fournisseur de services : l’optimisation de son offre pour un navigateur donné risque de limiter la taille de son marché potentiel aux seuls utilisateurs de cet outil.

La concurrence de plus en plus forte que se livrent les différents éditeurs de navigateurs pour PC conduit à une accélération du rythme de renouvellement des navigateurs mais également à une divergence croissante de leurs socles techniques. Les moteurs des navigateurs se diversifient (WebKit, Gecko, Trident) et les différences d’implémentation d’un même moteur font que le rendu d’une application risque souvent de diverger plus ou moins fortement sans qu’il soit possible de prévoir ou de prévenir à priori ce problème pour un développeur.

C’est ce qui explique que la seule façon de s’assurer de l’homogénéité d’une application Web consiste aujourd’hui à réaliser son codage en Flash ou via Silverlight. Même si beaucoup placent leurs espoirs dans HTML 5, y compris Microsoft qui cherche à promouvoir l’idée d’un « same markup » (codage identique) permettant un rendu identique d’une application  entre différents navigateurs, il n’en reste pas moins que la spécification de ce futur standard ainsi que son implémentation dans les navigateurs prendra au mieux plusieurs années….

Lire l’article complet sur ITR Manager.

A propos Arnaud Alcabez

With more than 20 years of experience in computing technologies and 18 years in the world of IT consulting (whose his own company during 9 years - MCT, MCSE, MSS), I have strong and major skills on IT technologies such Exchange, Virtualization, and BPOS/Office365, Cloud strategy and in particular, Microsoft ecosystem. The last 10 years were devoted to growth the MS identification and the business market (large and mid channels) for some French IT companies. Today, as Office365/Exchange Senior Architect at Capgemini, I share my knowledge with internal teams and Capgemini's customers. In parallel, I am acknowledged as a Most Valuable Professional (MVP) since 2003 by Microsoft Corp. I'm a writer for Exchange Magazine in France,the owner and president of the French Exchange Server community (2500 qualified members in September 2008), and one of the five managers on the Exchange Group LinkedIn community. I speak regularly as IT Expert (Level 300/400 sessions) for Microsoft France, for exemple, during the Microsoft Techdays.
Cet article, publié dans Stratégies, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.