Le centre de données Microsoft Europe. Comment Microsoft traque les coûts pour fournir un service de messagerie professionnelle à un prix serré !


Hyper-V, Windows Server, Exchange Server, System Center Operations Manager, PowerShell, SCVMM sont certainement à la base des composants techniques permettant une rationalisation des opérations d’exploitation du centre de données, et sans doute le sont-ils vraiment, mais pour autant pourraient-ils arriver à justifier à eux seuls la tarification que propose Microsoft ?

A vrai dire, non. L’usage des technologies précitées comme étant la source principale dans la réduction du coût du service serait une vision réductrice, sous-estimant l’énorme travail qui a été réalisé en termes de conception de l’architecture globale du fonctionnement des centres de données dont celui de notre zone EMEA est situé en Irlande, avec un centre de secours situé aux Pays-Bas.

Voici donc quelques métriques pour comprendre en quoi la conception structurelle du centre de données est essentielle dans la production et la commercialisation du service BPOS :

L’investissement initial du centre de données de Dublin est de 500 millions de dollars. Le centre de données a été reconnu officiellement par la Commission européenne, dans le cadre du programme Energie intelligente et de la campagne Energie durable pour l’Europe 2005-2008 comme une bonne pratique, grâce à un design innovant permettant de réduire de 50% l’énergie consommée par rapport aux centres de données traditionnels construits 3 ans auparavant. Le centre de données augmente l’utilisation du matériel et réduit l’utilisation des ressources comme l’eau et l’électricité et la génération de déchets.

Il a fallu environ un million d’heures-homme pour être totalement construit, avec des équipes ayant atteint jusqu’à 2.100 personnes en pic de charge. L’installation couvre 28.150m² et peut générer jusqu’à 5,4 mégawatts de puissance critique, avec le potentiel d’être encore étendu jusqu’à 22,2 mégawatts.  Grâce à la basse température de l’air ambiant en Irlande, l’installation utilise le « free cooling » (c’est-à-dire sans processus mécanique de réfrigération)  plus de 95% du temps. Quant aux périodes climatiques ou de pic de charges pour lesquelles il est nécessaire de refroidir certaines parties du centre de données, l’énergie consommée ne représente qu’environ 38% de celle nécessaire pour refroidir des centres de données traditionnels. Enfin, le système de refroidissement mécanique utilisé élimine la nécessité d’utiliser de l’eau réfrigérée, ce qui permet d’économiser environ 18 millions de litre d’eau chaque mois.

Dernier élément fondamental de «  cost killing » (réduction des coûts), le centre de données utilise la toute dernière génération de matériel informatique, conçu grâce à une étroite collaboration entre les constructeurs et Microsoft, pour offrir la meilleure performance sur la base d’une faible consommation électrique, pour réduire la production de chaleur et l’empreinte carbone. Les systèmes qui composent le centre de données de Dublin ne sont pas assemblés sur place, mais expédiés sous la forme de racks préinstallés, résultant des économies substantielles dans les transports et les frais généraux d’emballage.

Pour terminer, le régime fiscal pour les entreprises à propos de l’impôt sur les sociétés est plutôt avantage, avec un taux standard de 12,5% depuis le 1er Janvier 2003, mais certains revenus provenant de la vente de biens manufacturés en Irlande et de certaines activités de services permet de disposer d’un taux réduit de 10%. Enfin, les impôts fonciers (Business Rate), qui concernent les propriétaires et les occupants des immeubles bâtis, comme les centres de données sont déductibles de la base des impôts sur les sociétés. Ce taux variant selon les collectivités locales. Le taux normal de TVA en Irlande reste certes élevé (21%), on rappelle que dans le cas d’un service SaaS ou S+S, c’est la TVA du pays où est installé le client qui s’applique, et non celle du pays exportateur.

Actuellement, le centre de données est utilisé pour héberger les services BPOS (Microsoft Online Services),  les services d’authentification Windows Live ID, Windows Azure, SQL Azure, Bing et les autres applications un peu moins connues ou en cours de tests et de programmes beta. Par exemple, les serveurs du moteur de recherche Bing prennent en charge plus de 2 milliards de requêtes par mois, BPOS accueille 1 million de boîtes aux lettres hébergées, et plus d’un milliard d’authentification Windows Live ID sont comptabilisées quotidiennement (au 24/9/2009).

Source : http://www.microsoft.com/emea/presscentre/pressreleases/DublinDataCentrePR_240909.mspx

Note: Pour approfondir votre connaissance des centres de données Microsoft en matière d’architecture globale, de sécurité, d’infrastructure, et de respect de l’environnement, n’hésitez pas à consulter le site Microsoft Global Foundation Services où vous trouverez de nombreux livres blancs traitant de ces sujets.

A propos Arnaud Alcabez

With more than 20 years of experience in computing technologies and 18 years in the world of IT consulting (whose his own company during 9 years - MCT, MCSE, MSS), I have strong and major skills on IT technologies such Exchange, Virtualization, and BPOS/Office365, Cloud strategy and in particular, Microsoft ecosystem. The last 10 years were devoted to growth the MS identification and the business market (large and mid channels) for some French IT companies. Today, as Office365/Exchange Senior Architect at Capgemini, I share my knowledge with internal teams and Capgemini's customers. In parallel, I am acknowledged as a Most Valuable Professional (MVP) since 2003 by Microsoft Corp. I'm a writer for Exchange Magazine in France,the owner and president of the French Exchange Server community (2500 qualified members in September 2008), and one of the five managers on the Exchange Group LinkedIn community. I speak regularly as IT Expert (Level 300/400 sessions) for Microsoft France, for exemple, during the Microsoft Techdays.
Cet article, publié dans Stratégies, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.